Accédez au site du Conseil d'État et de la Juridiction Administrative
Accueil / Actualités de la Cour / Communiqués / Rencontre du président de la cour, M. Couvert-Castéra,...
1 février 2022

Rencontre du président de la cour, M. Couvert-Castéra, avec M. Ngodi, représentant de l'association FACE Loire-Atlantique

                       

A l’occasion de l’accueil à la Cour d’un stagiaire de classe de 3ème dans le cadre d’un partenariat avec l’association FACE (Fondation Agir Contre l’Exclusion), M. Couvert-Castéra, président de la Cour, a souhaité rencontrer M. Ngodi, représentant de cette association en Loire-Atlantique. De gauche à droite sur la photo : M. Rodrigues, référent diversité à la cour, M. Makosso élève de 3ème, M. Couvert-Castéra, M. Ngodi et M. Tallet greffier en chef de la cour.

Depuis plusieurs années la cour administrative d’appel de Nantes s’efforce, conformément à la politique volontariste du Conseil d’Etat en matière de prévention des discriminations et de promotion de la diversité, consacrée par l’obtention du label « Diversité et égalité », de faire mieux faire connaitre ses missions et les métiers de la justice administrative auprès des publics les plus éloignés de la sphère publique.

L’accueil en stage de jeunes collégiens issus d’établissements relevant de la politique de la Ville ou du réseau d’éducation prioritaire (REP et REP+) s’inscrit pleinement dans cette démarche.

Si la Cour a toujours veillé à accueillir des stagiaires ou des vacataires issus de tous les horizons, son engagement en faveur de la diversité a été réaffirmé depuis les trois dernières années. Tous les ans depuis 2019, ce sont ainsi 4 à 5 stagiaires, collégiens, qui viennent découvrir les métiers et le fonctionnement de la juridiction administrative.

Le programme du stage de 3ème vise la découverte des différents services de la cour, permet au stagiaire d’assister à des audiences et de comprendre ainsi le rôle du juge et comment se construit la décision du juge administratif.

Dans le cadre de cette politique d’ouverture, le président de la Cour et le greffier en chef ont choisi de travailler avec des établissements implantés sur l’ensemble du territoire du département, voire du ressort lorsque cela est possible. Les jeunes accueillis sont issus des quartiers dits sensibles de l’agglomération nantaise, mais également de zones rurales ou de petites communes et cette diversité des regards sur nos missions est un enrichissement pour notre communauté de travail. C’est également le rayonnement de la cour ainsi que son ancrage local qui en sont accrus. A ce jour, la cour a eu l’opportunité de travailler avec 11 collèges du département de la Loire-Atlantique. Un grand merci à tous les personnels de la cour qui concourent à la qualité de l’accueil de ces jeunes collégiens !

Depuis 2021, la cour administrative d’appel de Nantes a tissé un partenariat avec l’association FACE en Loire-Atlantique, qui accompagne les acteurs du territoire pour la promotion de la diversité, pour l’égalité professionnelle femmes/hommes, pour l’égalité des chances et pour la lutte contre les discriminations et les exclusions.

Ce partenariat a permis dans un premier temps l’accueil de collégiens en stage d’observation et va progressivement s’intensifier : la cour s’engagera prochainement en participant par exemple aux ateliers d’accompagnement vers l’emploi des personnes suivies par l’association. M. Ngodi a ainsi exposé lors de cette rencontre les différentes actions en matière d’éducation, d’emploi et d’inclusion sociale mises en œuvre par l’association. Comme l’a indiqué le président à M. Ngodi, il est important que l’administration, en tant que premier employeur national, soit présente dans l’accompagnement vers l’emploi des populations qui en sont les plus éloignées et fasse connaître les opportunités de carrières dans le service public.

M. Koukel Makosso, qui n’avait initialement pas prévu de réaliser son stage dans une juridiction, s’est dit enchanté d’avoir partagé le quotidien des agents qui l’ont accompagné toute la semaine. Après des présentations générales assurées par les agents en charge des fonctions support, il a passé du temps avec les agents du greffe et a pu assister à deux audiences. Interrogé par le Président sur sa perception du rôle du greffe, il a répondu judicieusement que « Les agents de greffe font tout pour que les magistrats puissent travailler correctement, ils sont en coulisses » !

          

           

  • Suivez nos actualités dans Twitter

  • La Lettre de la justice administrative

    Consultez tous les numéros
    lalja